Nicolas RÉVEILLAUD
BIOGRAPHIE


Nicolas Réveillaud est né à Paris en 1983. Il vit à Vincennes (94) et travaille à Montreuil (93). Il est architecte, paysagiste et musicien.
Il est diplômé de l’Ecole du Breuil à Vincennes (94) en aménagements paysagers et de l’Ecole Supérieure d’Architecture des Jardins (ESAJ) de Paris. Il a travaillé sur la mise en valeur d’un des derniers jardins d’aventure existant à Paris avec l’ association «les Petits Pierrots».
Son domaine de formation lié à l’aménagement de l’espace le conduit à travailler dans plusieurs agences d’architectes paysagistes en équipe avec architectes et ingénieurs dans le cadre de projets répondant à des domaines de l’espace public ou privé (Urbanisme/Parcs et Jardins - plusieurs agences à Paris ou banlieue Parisienne mais également à Casablanca au Maroc en 2009). Il travaille actuellement à l’agence Vincent Pruvost Paysagistes (Montreuil 93) sur des projets liés à l’espace public/projets de résidentialisation.
http://www.paysage-et-lumiere.com/
http://www.arpentere.com/
http://www.idpaysages.com/
PROJET NBORDER
ATELIERS / PARTICIPANTS
ATELIERS / PARTICIPANTS
WORKSHOP
RESTITUTION DU WORKSHOP
CARTES ACTIVES
DOCUMENTS / RESSOURCES
HOME
ART

PAYSAGE / LAND ART


PRÉSENTATION

Nicolas REVEILLAUD, architecte paysagiste, intéressé par une lecture sensible du paysage, une vision globale de l'espace qui intègre l' Homme, son empreinte, la nature poétique de la lecture qui en découle.
ESPAcE - HOMME - EMPREINTE -------> POESIE
Quels sont les moyens que l'Homme se donne pour se positionner dans l'espace et qui lui permettent de s'y sentir intégré, de se l'approprier ou de le traverser. Pourquoi sans doute depuis la nuit des temps, l'homme a ce besoin (animal?/instinctif?) de positionnement dans l'espace, un besoin d'intégration dans son environnement?


WORKSHOP > INTENTIONS

Une volonté d'axe de travail général sur la Notion de l' EMPREINTE, intimmement liée à la notion de passage , instinctive pour l'Homme en tant qu'animal ; intellectuellement vitale pour l'Homme en tant que poète.
quelle empreinte physique peut-on laisser dans une démarche de caravane nomade? Quelle est l'empreinte psychique qui en découle pour l'individu? et pour le groupe?

Quel rapport entre cette empreinte psychique laissée sur le groupe et la notion de survie (qui se découpe peut-être grossièrement en deux actes majeurs inséparables: survie physique/survie psychique)?

Un contrôle relatif de l' intervention dans l'espace, c'est à dire deux type d'interventions éventuellement distinctes :


INTERVENTION PAR CHOIX

une intervention graphique, sculpturale, conceptualisée : un travail dans une direction intégrant l'espace et l'environnement* :
le LAND ART (prenons en exemple, pour commencer, des artistes tels que Nils Udo; Andy Goldworthy ou encore Gilles Tiberghien).
Il semble qu'un tel type d'intervention soit lié à un besoin instinctif basique : s'approprier l'espace, marquer son territoire.

*voir photo en pièce jointe: exemple d'une sculpture éphémère installée dans les bois de Vincennes en 2002 ( ou l'exemple d'un inutile nécessaire!)


INTERVENTION PAR NÉCESSITE

ce type d'intervention est lié à la survie, on doit pouvoir y trouver un écho poétique dans la relation Homme - Nature - Environnement.
Prenons pour exemple le zoologiste, botaniste, océanographe Théodore Monod qui consacra une partie de sa vie aux voyages nomades dans les deserts Africains et qui écrit dans ses carnets:


"VENT DE SABLE"

Hier soir s'est élevé un vent de sable des plus réussis ; et nous étions installés contre une dune vive ! Avec les bagages, il a fallu construire une sorte de muraille en demi-cercle et c'est derrière cet abri précaire qu'on s'est installé. ça manquait de confort, il est vrai que ce n'est pas ce dernier qu'il faut attendre ici. Mais enfin, il ne faut tout de même pas exagérer. Je me suis endormi la bobine couverte d'une mousseline. Dormi royalement, et, au réveil, ciel pur et clair, sable calmé, la dune redevenue vierge de nos traces d'hier, mais déjà marquée de celles de la gerbille et de la vipère à cornes."
Théodore Monod, "Dans les dunes, 5 juin 1934"


Le workshop NBORDER doit inviter à la réflexion sur le lien entre l'Homme et son environnement, il doit permettre à un groupe de se confronter, via une mise en situation/immersion dans un espace "désertique hostile" à la notion de survie. Quel essence poétique peut exister dans une telle situation?

Avec NBORDER on doit donc pouvoir vivre la notion d' EMPREINTE puis tenter de la définir ensuite.


téléchargez la fiche technique
> Architecte paysagiste

Il débute à 16 ans son apprentissage de l’aménagement de l’espace et du paysage au lycée horticole St Nicolas à Igny dans (91- Essonne) pendant 2 ans, à l’issue duquel il obtient son BAc des Sciences et Technologie de l’Agronomie et de l’Environnement.
Il poursuit sa formation à l’Ecole du Breuil à Vincennes (94) pour passer son Brevet de Technicien Supérieur en étudiant l’option Aménagements paysagers.
Il suit ensuite pendant 4 ans les cours de l’Ecole Supérieure d’Architecture des Jardins (ESAJ) à Paris pour obtenir en 2007 son diplôme d’Architecte Paysagiste. Pendant cette période, il travaillera entre autres sur la mise en valeur d’un des derniers jardins d’aventure existant à Paris avec l’ association «les Petits Pierrots», subventionné par l’OPAc de Paris et le Fond Social Européen.
http://lespetitspierrots.blogspot.com/

> Musicien

Enfant, il découvre la musique à travers l’étude du solfège et du Piano. Après 3 ans d’études il continu à jouer et se dirigera alors sans le savoir vers un apprentissage autodidacte. Adolescent, au collège, il suit souvent son frère guitariste lors de ses répétitions, il est intéressé par le rock et va prendre des cours de batterie. C’est à cette époque qu’il va, en parallèle, faire ses premiers pas en musique électronique, grâce à l’ordinateur familial. Il découvrira plus tard la guitare basse au lycée puis va finalement se mettre à la guitare et au chant.
Tout en continuant à jouer en groupe avec une formation instrumentale, la musique électronique prendra de plus en plus de place, il deviendra alors également DJ et composera avec ordinateurs et machines (boîtes à rythmes, synthétiseurs, samplers…). Il se produit dans diverses soirées autour du genre techno/electro.

Musicien/Paysagiste militant pour l’existence d’espaces vivants basés sur le principe d’auto-gestion, (Espace/Son/Lumières/cohésion Sociale), Il participe à l’organisation de soirées et d’évènements musicaux libres (concerts, expositions, lieux Auto-gérés…)
MICRO LAND
nicolasreveillaud@hotmail.fr
Cargue el pdf. del workshop en español
Download the pdf. of the workshop in english
https://fr-fr.facebook.com/neveruseaftermidnight/