Restitution du workshop
home
NBORDER AU BEL ORDINAIRE
EXPOSITIONS
EXPOSITION
édition
PROJET NBORDER
WORKSHOP
ATELIERS / PARTICIPANTS
DOCUMENTS / RESSOURCES
CARTES ACTIVES
Western Bardenas
>>>>
RETOUR AU
PLAN DE L'EXPOSITION
Intervenant : Fabrice COTINAT, plasticien vidéaste.

Etudiants :
ESA des Pyrénées - site de Pau: Valentine Busquet , Kevin Rouillard, Margaux Saingolet, Nastassia Takvorian,

Escuela de Arte y Superior de Diseño de La Rioja de Logroño (Espagne) :
David Barioso, Jose Antonio Silva Sierra,

Université Paris I La Sorbonne: Miro Soares

Castildetierra, una pelicula abierta y libre ! ( fr: Castildetierra, un film libre et ouvert ! )

Vidéo, 2011
Projection au mur
Tournage, réalisation, montage collectifs.
Journal filmé
Vidéo, 2011
Projection sous tente
Image: Margaux Saingolet et Kevin Rouillard. Montage : Valentine Busquet
Storyboard
Série de 24 dessins sur papier
Margaux Saingolet
Affiche du film
Impression papier, 100X140 cm et 50X70 cm, 2011
José Antonio Silva Sierra et David Barioso (Escuela de Arte Y Superior De Diseno de Logroño)



Synopsis: Un road movie cinglé.
« Nous avons les décors. »
Après avoir effectué un repérage dans la zone des Bardenas Réales en juin 2010, Fabrice Cotinat a pu constater que ce désert, présenté comme le plus grand d’Europe, est atypique. Ni chaleur excessive, ni sécheresse comme l’on trouve dans les autres déserts. Il en résulte que sa végétation cependant pauvre en été, le tapisse d’un vert pâturage durant l’hiver. Ce qui a focalisé l' intérêt de l'artiste, c’est sa géologie très particulière constituée de roches érodées et découpées, elle donne à cette étendue de paysage constituée en plateaux, un visage surprenant et beau comme nul autre.

Une fiction, vers une reconquête des espaces libres: « se réapproprier le western ».
C’est l’histoire de personnages dans un espace vide, qui cherchent de nouvelles manières de faire des films et des rencontres.
Fabrice Cotinat n'a proposé aucun scenario, que des propositions, des bases pour un travail, une appréhension. Liberté de composition et de réflexion.
Approcher et expérimenter le film, la narration, l’aventure filmée et vécue … ensemble. Raisonner collectivement était le pari improbable à mener. Réflexion ambiguë et complexe pour les étudiants qui habituellement sont sollicités et encouragés à penser seuls dans l’optique d’un travail personnel.

Les directions : un film... 30 minutes... des machines audiovisuelles de tournage... des chapeaux, une « panoplie de cosmonaute»... un paysage atypique... des réminiscences de films... d’aventures et de vies... fin.
Les héros: le western, le désert, les étudiants, le vent, le soleil, la terre, l’eau, l’autre… qui était là avant les autres.
Le résultat du travail d’atelier est un film pensé en commun, du tournage au montage, jusqu’à la projection. Le dispositif d’exposition prend la forme d'une projection du film réalisé par l'ensemble des étudiants et d’une installation qui présente une tente (référence au campement) dans laquelle est projeté un journal filmé des tournages.
Une édition de 50 DVD a été créée pour l'occasion.