Garde-robe de l'attente
2001, fil super 8
sons d'insectes

Garde-robe de l’attente


Nos univers mentaux, comme ceux des occidentaux du moyen-âge, sont peuplés à leurs franges de créatures hybrides inquiétantes, qui mêlent les caractères humains et animaux, et dont le comportement questionne le nôtre par un effet de miroir déformant. Dans ses vidéos, c’est d’une éthologie de ces hybrides que procède le travail de Karine Bonneval, réalisé à partir de séries exploratoires : la garde-robe de l’attente, les habits de parade, et les conversations. Les œuvres de ces trois séries sont conçues comme des objets d’une étude quasi-scientifique des stratégies déceptives de séduction, des impasses des modes de communication, et des traces indélébiles laissées dans nos imaginaires par les contes de notre enfance et les expressions du langage courant. Chaque oeuvre donne lieu à trois états distincts propres : l'objet statique et isolé, la photographie de l'objet porté, et la vidéo de l'objet en mouvement.

La garde-robe de l'attente est composée de pièces de vêtements qui s'endossent comme des révélateurs impossibles ou des prothèses obsédantes : la gaine chardon immettable évoque ironiquement le caractère urticant de la contention esthétisante, la culotte béquille restitue les fines pattes qui font défaut à l'être humain tristement bipède mais dont le poids gène la marche, le casque de réflexion est couvert des aiguilles sensibles des oursins mais masque la vue en comprimant le crâne, le corset de respiration enserre le buste dans un réseau de cocons, les manches plombées allongent élégamment les bras trop courts mais enracinent le corps dans le sol - tandis que les ailes de Cupidon, avec leurs hameçons à leurres multicolores fixés sur un harnais de cuir, permettent de s'envoler au loin en s'accrochant aux rêves qui flottent dans nos esprits nuageux. Marcher sur complète cette garde-robe du purgatoire, par des souliers importables dont la semelle est faite de coquilles d'oeufs.

Véronique Wiesinger, catalogue de l'exposition "ce que j'ai à te dire", chapelle Jeanne d'Arc de Thouars, 2002


Culotte Béquille
2000, feutre, tiges plastique
photo Y.Bennya
Manches plombées
2000, feutre, plombs de pêche
photo Y.Bennya
Corset de respiration
2000, organza
photo Y.Bennya
Casque de réflexion
2000, dentales, paille
photo Y.Bennya
Gants d’approche
2000 latex, cuir, diodes lumineuses
photo Y.Bennya
Ailes de cupidon
2001, cuir, tiges de cuivre, hameçons
Marcher sur
2001, cuir, coquilles d’œuf
Gaine chardon
1999, chardons, gaine, fil
Ich,
2003, 6', film super 8
avec Céline Baqué